Soins et traitement médicaux : plus efficace avec la thérapie ?

Soins et traitement médicaux : plus efficace avec la thérapie ?

Effectivement, connaitre la pathologie et prescrire le médicament ne suffit pas à la guérison du patient. Ce dernier doit être convaincu de l’efficacité du traitement et être accompagné pour qu’il n’oublie ou arrête simplement la prise des médicaments. D’un autre côté, lorsque le traitement préconisé induit à des effets secondaires, le patient peut les vivre difficilement. La thérapie aura ainsi un rôle prépondérant bien qu’il s’agit d’une maladie affectant l’anatomie.

Inefficacité des traitements médicaux : les origines !

En principe, le médecin traitant est formé pour prescrire les traitements adéquats. Les contrôles et suivis réguliers doivent les accompagner. Parmi les causes principales pointées de doigts qui justifient l’inefficacité des médicaments, on en dénombre cinq. Le patient peut, ne pas connaître la bonne utilisation du dispositif. Le manque de conviction sur l’efficacité du traitement est une source d’anxiété. Le traitement peut lui être aussi douloureux, perturbe le sommeil ou créer une insomnie. À l’opposée, les avis négatifs sur internet, les proches viennent couronner le tout ! En connaissance du traitement, le médecin doit ainsi offrir un accompagnement complet ! Or cela n’est pas possible pour tous les patients. C’est là qu’intervient la thérapie. Comme méthode inoffensive, mais qui permet de trouver une bonne assurance, nous vous conseillons de suivre une thérapie énergétique .

Le rôle de la thérapie au cœur du processus de guérison !

La thérapie rappelle au sujet de prendre confiance en lui-même. Cela débute par des exercices de captage d’énergie. En principe, la paix est une véritable source d’énergie qui appelle à l’harmonie de l’énergie corporelle. La thérapie va guider le patient dans un cadre paisible et déstressant pour qu’il se retrouve. Par ailleurs, une maladie combinée à une source d’anxiété tarde le processus de guérison. La thérapie va alors rendre une double casquette : celle de laisser le traitement agir efficacement par la continuité de prise de médicament ou de traitement mécanique et l’autre de créer une ambiance rassurante pendant le processus. Il est très important de travailler l’aspect cognitif de la personne surtout en cas de maladie grave (cancer, SIDA ou maladie douloureuse). La thérapie apprend le patient à vivre de ces maladies, à canaliser leurs énergies sur le fait de la crise et à accepter les effets secondaires.

Les types de maladies où la thérapie a fait ses preuves !

En principe, la thérapie doit être couplée au traitement médical en cas de maladie et l’inverse peut aussi marcher. Parmi les éloges à la thérapie, on reconnaît particulièrement son efficacité contre cancer pour vivre naturellement les effets secondaires de chimiothérapie. Il y a aussi les maladies qui amenuisent la qualité de la vie de la personne comme le stress, les maladies de la peau(eczéma), la maladie incurable telle que les SIDA, les maladies de cœur ou cardio-vasculaires. Ce sont généralement des maladies qui affectent le moral de la personne. La thérapie soutient alors ses efforts et lui faire rappeler l’importance de vivre et d’être présent pour ses proches ou pour lui-même.